Projets verts, La vitrine de l’architecture durable au Québec

Consortium:
Cardinal Hardy/Labonté Marcil/Éric Pelletier Architectes en consortium

La Bibliothèque du Boisé

http://projetsverts.voirvert.ca/projets/la-bibliotheque-du-boise

Consortium:
Cardinal Hardy/Labonté Marcil/Éric Pelletier Architectes en consortium
Encadrement écologique: exp
Concepteur: Éric Pelletier
Chargé(e) de projet: Claude Jean

Client: Ville de Montréal – Arrondissement Saint-Laurent
Échéancier de réalisation: 2010-02 au 2013-09

Usage: Institutionnel
Superficie des planchers brute: 5 700 m2

Nombre d’étage(s): 2
Coût: 25 M $

10article(s)

Projet lauréat du concours architectural lancé par la Ville de Montréal, la Bibliothèque du Boisé s’inscrit dans un contexte naturel et urbain. Elle met en scène les lieux et les usagers en offrant divers parcours intérieurs, extérieurs, pédestres et cyclables. Le nouvel édifice abrite aussi le centre d’exposition Lethbridge et la réserve muséale du Musée des maîtres et artisans du Québec. Porte d’entrée sur le Boisé des Bois-Francs, le bâtiment s’ouvre entièrement sur celui-ci. À l’arrière, une généreuse fenestration prolonge le sentiment de fusion entre les deux espaces. À l’intérieur, les espaces sont définis dans un plan libre moderne par un plafond de bois qui oscille du haut vers le bas, en deux zones distinctes. Des finis spécifiques à chacune des zones, un lanterneau et un escalier centraux, forment des points de repère dans cevolume magnifié digne d’une cathédrale moderne.

Faits saillants

  • Cases de stationnement munies de dispositifs de recharge pour véhicules électriques et deux cases réservées pour les coopératives de voiturage;
  • Préservation des arbres d’intérêt sur le site;
  • Bassins de rétention, régulateurs de débit et séparateur d’huile et de sédiments pour une gestion adéquate des eaux pluviales;
  • Aménagement du site selon le principe du « xéropaysagisme »;
  • Toiture élastomère blanche et toiture végétalisée pour réduire l’effet d’ilot de chaleur;
  • Chauffage et climatisation réalisé à 100% par géothermie.
  • Nettoyage et entretien ménager grâce à des produits écologiques.

Défis relevés

  • Introduction de fini de bois pour un bâtiment incombustible;
  • Acceptation de toiture végétalisé pour un bâtiment incombustible.

 

Caractéristiques écologiques

Aménagement écologique du site:

En cours de certification LEED Platine, l’aménagement du site devait limiter les impacts environnementaux et le coût global du bâtiment sur la totalité de son cycle de vie, offrir aux occupants et utilisateurs un environnement sain et sécuritaire et limiter l’émission de gaz à effet de serre. Parmi les mesures qui ont permis d’atteindre ces objectifs, notons par exemple la récupération de chaleur pour régénérer le sol et l’installation de puits géothermiques et de bassins de rétention d’eau de pluie. Le stationnement offre un effet de canopée sans précédent, réduisant ainsi l’îlot de chaleur. La présence du boisé sur le site a influencé le design du bâtiment qui crée une entrée pour le citoyen vers cet espace vert.

Gestion efficace de l’eau:

L’aménagement paysager du site a été conçu selon le principe du « xéropaysagisme », une façon novatrice de concevoir des aménagements attrayants ne demandant aucun système d’irrigation. Le bâtiment est doté d’un système de rétention des eaux pluviales. Lors de fortes pluies, le surplus d’eau est retenu temporairement dans deux bassins qui se vident ensuite par gravité. La bibliothèque est munie d’appareils sanitaires à faible débit et robinets automatiques pour réduire de 40 % la consommation d’eau du bâtiment.

Énergie et atmosphère:

Aucun système de chauffage auxiliaire n’a été installé. La totalité des besoins de climatisation et la quasi-totalité des besoins de chauffage (seules quelques plinthes électriques ont été installées) sont comblés par un système de géothermie. Les équipements de chauffage, ventilation et climatisation du bâtiment ne contiennent pas de chlorofluorocarbures afin de protéger la couche d’ozone. La plupart des espaces intérieurs sont munis de détecteurs d’occupation et de systèmes d’éclairage performants. Des lampadaires à diodes électroluminescentes (DEL) éclairent l’extérieur. La Bibliothèque du Boisé prévoit une réduction de la consommation d’énergie de plus de 60% par rapport au Code modèle national de l’énergie pour les bâtiments (1997).

Matériaux et ressources:

Un plan de gestion des déchets de construction a permis de détourner plus de 75% de ces déchets des sites d’enfouissement. Le projet utilise plus de 20% de matériaux ou de produits de construction pour lesquels 80% de leur masse est extraite, traitée et fabriquée dans un rayon de 800km du chantier. Le projet utilise plus de 50% de matériaux ou de produits à base de bois certifié selon les principes du Forest Stewardship Council (FSC) pour les produits à base de bois. Finalement, la somme du contenu recyclé après consommation additionnée à la moitié des matières post-industrielles constitue plus de 15% de la valeur totale des matériaux du projet.

Qualité des environnements intérieurs:

Un lanterneau offre un éclairage naturel important au centre de la bibliothèque en plus d’être équipé d’un système de ventilation permettant la récupération d’air chaud. Les adhésifs, produits d’étanchéité, peintures et enduits utilisés dans le projet, comportent une teneur réduite en composés organiques volatils (COV). Des produits écologiques sont utilisés pour le nettoyage et l’entretien ménager. La bibliothèque a été conçue de manière à respecter les standards en matière d’aménagement universellement accessible.

Innovation et processus de design:

En collaboration avec la Ville de Montréal, une série d’activités de communications portant sur l’aspect LEED du bâtiment a accompagné sa réalisation. Elles avaient pour objectif de sensibiliser les citoyens au développement durable de leurs bâtiments municipaux.

Laisser une réponse